vendredi 9 février 2018

Les floconades




Bien moins connues que les cousinades , les floconades ont été pourtant habituelles il y a bien longtemps en Touraine.Tombées dans l'oubli depuis une dizaine d'années , elles ont ressurgi cette semaine  pour notre plus grand bonheur.


L'exigence première pour cette réunion attendue est d'arborer du blanc dans sa tenue .Mais pas n'importe lequel .S'enduire de coton ou de cirage blanc ne suffira pas .Non,non, le challenge étant d'avoir une apparence  floconneuse , légère , aérienne .


Une telle fête rarissime se devait de se faire sur deux jours .Et si le premier jour passa dans la grisaille , le second apporta un franc soleil .


Beaucoup ont rivalisé de créativité dans leur coiffure....


apportant même des couleurs bienfaisantes à ce premier jour .


Certains ont su jouer de leurs attributs  naturels ,


 suscitant des applaudissements forts mérités.


Dans cette manifestation, l'organisateur se devait d'être à la hauteur et celui ci avait revêtu pour la circonstance une toque et  un snood de fourrure blanche .


Des volontaires ont persisté à présenter  des petites fraicheurs sur des plateaux tout le long de ces deux jours



Et puis....et puis, comme chacun le sait , toute bonne chose a une fin .
Ce matin, il a bien fallu pointer son nez hors de la couette et se dire au revoir.


A l'année prochaine ....peut être ...pour de nouvelles floconades.


lundi 29 janvier 2018

L'embarras du choix parmi les Choisyas .


Cet article fait suite à une discussion récente avec Rouge Cabane  sur la qualité des nouveaux cultivars , leur résistance etc...

à gauche "Gold finger , au centre "Aztek gold" , à droite "Sundance"

J'aime les choisyas .
Ils sont accommodants à notre sol , suffisamment rustiques à notre climat semi océanique pour fleurir au moins une fois dans l'année.Et leur feuillage froissé entre les doigts diffuse un parfum d'orange on ne peut plus méditerranéen .

Au début, il y eu le classique choisya ternata  , espèce basique mais qui fut un des premiers persistants au  jardin , s'adaptant sans problème aux rudes hivers qu'on avait alors .
Je dis bien " rudes hivers " parce qu'à l'heure actuelle , un"  hiver  ordinaire" nous aurait bien comblés .
J'aime les saisons marquées et oui , j'avoue que j'ai du mal à m'adapter à ces variantes climatiques où on ne sait plus à quelle saison on est.

Pour en revenir à nos choisyas , un deuxième a fait son entrée , apportant sa luminosité bienvenue dans ce petit coin ombragé et terne, coincé entre le barbecue et le muret de pierres.
L e choisya " Sundance ", une obtention  anglaise Quel joli nom bien mérité!
Légèrement abrité dans cette encoignure, et déjà bien implanté depuis plusieurs années, il a traversé l'hiver 2012 ( - 17 ° pendant  3 semaines ) avec juste quelques pointes brûlées . Une petite taille et le voilà reparti comme si de rien n'était . S'il supporte le froid mieux qu'on le note sur certains sites ,la chaleur de l'été 2016 a permis une refloraison d'automne pour la première fois. Le Nirvana !


Et puis sont apparus de nombreuses hybridations  et là , il devient difficile de suivre .
Quels sont leurs différences véritables ? Et ces nouveautés valent elles les anciennes ?
Tout cela me parait bien compliqué et le choix ,devient presque Cornélien !

A gauche ," Gold finger" , à droite" Aztec pearl"

On a donc testé ensuite le cultivar " Aztec Pearl " aux élégantes feuilles élancées , au port plus trapu et plus petit .De ses parents , il a gardé le feuillage plus fin du choisya arizona et la rusticité du ternata. Une belle nouveauté couverte de fleurs en juin. Pour sa taille , il n'a que trois ans , il faudra attendre quelques années mais il est recommandé pour petit jardin et ne devrait pas dépasser les 1m 20. Il a supporté sans problème les deux hivers précédents , heu.... les deux automnes hivernaux précédents .Pas de recul pour la rusticité donc !


La même année s'est installé , abrité le long du muret de pierres  "Goldfinger", issu d'un croisement entre "Sundance" et toujours notre arizona au feuillage fin .
Ce choisya a eu bien du mal pendant ce pseudo hiver 2016-2017 , étendant des bras un peu dégingandés dans tous les sens   .On a du lui amputer quelques doigts d'or qui pendouillaient lamentablement .Et ma foi , il a repris cet été une belle allure .

Avant la taille d'été .Sur la1ère photo en haut , après la taille

 Mais que dire de cette branche " cuivrée" , fort jolie au demeurant , mais qui pose interrogation ? Un nouveau scalp lui sera t'il nécessaire ?


 D'autant que certaines feuilles en dessous des dorées deviennent vert argenté.Un transgenre peut être . A suivre...

Le petit dernier , toujours le long du même muret ,au milieu des deux autres, c'est "Aztec gold" , croisement entre "Sundance" et "Aztec pearl" .Vous suivez ? Parce que dans huit jours, vous aurez contrôle !!!
Aux feuilles encore plus fines et plus gold   que....Qui dit mieux ? Pour le moment , son côté Gold vire au jaune verdâtre mais on lui pardonne, il est si jeune .



Bref , en attendant les quelques années de plus nécessaires à la validation dans notre jardin de nos nouveaux choisyas , je bouture mon "Sundance" qui assure un max .Deux petits clones ayant déjà pris place..

Le prochain , car il y aura un prochain , pourrait bien être cet "Apple Blossom" aux feuilles encore ++++ fines et ++++, mais surtout avec une vraie nouveauté , des fleurs roses .je l'ai admiré sur certains blogs et j'en rêve ! Ah tiens ! je demanderais bien un échantillon de feuilles pour voir s'il les a plus fines ???
Et tant qu'à faire  , je testerais bien aussi "Snow fleury " et "White dazzler" .Parce que, quand on aime, c'est bien connu , on ne ...Et moi je les aime , les choisyas.

De gauche à droite "Sundance" "Goldfinger" "Aztec gold"
Pour apporter un supplément d'information Rouge Cabane a eu la gentillesse de m'envoyer une photo comparative du feuillage de "White dazzler" à gauche ( 5 cm ) et celui de "Aztec Pearl "plus long ( 7 cm )  Ce dernier serait également beaucoup plus important en taille que le premier ( 2m d'envergure au bout de dix ans).


Rien à voir, mais je ne peux manquer de rendre un hommage appuyé à de valeureux héros, si, si, héros, qui cette année, ont bravé , froid polaire, congères de 1m 50 pour nous offrir un si merveilleux spectacle  . Bravo !







lundi 15 janvier 2018

J A N V I E R pluvieux et venteux rend les jardiniers paresseux...


La terre boit tout son saoul depuis plus d'un mois et on ne va pas la contrarier .
Elle a tant réclamé à corps et à cris depuis cet été qu'on la laisse s'imbiber jusqu'à satiété.
Le bémol étant que notre tas de terre livré un peu tard. s'est gorgé d'eau et pèse son poids .
On a jeté l'éponge ! Les brouettées qui devaient remplir deux nouveaux massifs se feront plus tard.
Les rares moments de soleil se transforment en promenade .
Étant en panne d'inspiration dans ce brouillard fantomatique , je suis le chemin éclairé de notre amie Aneth du blog" le clos du Lotaret" pour décliner mes persistants de J A N V I E R .

J unipérus chinensis variegata.



Les conifères et nous  , ce n'est pas un long fleuve tranquille et nous avons subi de nombreux échecs.Ignorance dans leurs caractéristiques de plantation , erreur de casting , certains en sont morts, d'autres ont été sauvés par leur mise en pot. ( Les abiès par exemple qui ne supportent pas notre terre calcaire ).
Ce petit Juniperus   éclaire de ses plumets crèmes cette zone de notre rocaille Nord Est . Très lent à s'étaler , le calcaire et le sec ne lui font pas peur. Adoption confirmée.

A bélia grandifolia "Kaleidoscope"



Je sais , ce n'est pas une nouveauté mais une valeur sûre que nous avons au jardin depuis une dizaine d'années.Très lent également , il forme maintenant une belle boule près de notre entrée sud. Son feuillage prend une  teinte pourprée avec le froid et le soleil . Tardif cet hiver ! Ses fleurettes parfumées ajoutent à son atout.D'autres abélias ont suivi au jardin mais celui ci reste mon préféré.

N andina "gulf stream"


Les nandinas sont récents au jardin.Je pensais que le calcaire n'était pas leur tasse de thé .Ma foi, ils s'y sont mis et leur estomac supporte bien .Bonne nouvelle! Reste le choix de l'emplacement. Celui ci est un petit dernier placé au soleil avec un arrosage au pied. Focus sur lui ! Enfin me voici avec un Nandina qui n'a pas peur du rouge . Les autres , placés plus à l'ombre, refusent catégoriquement de prendre des teintes flamboyantes.

V inca purpuréa major aureovariégata .


Elle s'étend, s'étend , s'étend ...et j'ai hâte de la voir faire un couvre sol bien dense. Elle aussi a pour rôle assigné , celui d'éclairer ce coin sombre près de la haie de  Cyprès de Leyland..

I lex altaclerensis "Golden King".
En premier plan le même Nandina que ci dessus , placé trop à l'ombre.



Eux aussi ne supportent pas le calcaire .Les houx ont migré dans des pots .
Seuls les houx botaniques survivent en pleine terre et  ne s'y développent guère.
Ainsi que cette variété installée depuis 4 ans et qui ne donne aucun signe de faiblesse.
Placée à l'ombre de la même haie que précédemment .
Pas agressive du tout, elle s'est débarrassée de ses piquants pour mieux nous séduire. Une autre adoption sans réserve.

E rica  x darleyensis "Eva Gold".


Les bruyères " il y en a aussi pour terre calcaire "dixit Duo Jardin.
Notamment les Darleyensis .Les premières plantées n'ont pas été un succès .Achetées à - 50 % , plantées au printemps , plus la sécheresse qui a suivi . Bref, la moitié seulement a survécu.
Deuxième essai avec de meilleures conditions de plantations.
Celle ci présente une belle coloration dorée .Trois sont installées pour faire un effet tapissant.D'autres de tonalités différentes les entourent dans l'espoir de créer la mosaïque dont on rêve .
Ne pas oublier de surveiller l'arrosage la première année, les racines étant superficielles .Toujours sur les conseils du Duo. On y croit !!!!!

R etour  des floraisons des cyclamens coum "Silver Leaf"


Un joli tapis rose avec des feuilles d'argent en forme de cœur .Comment pourrait on les bouder ?
Mes petites filles ne s'y sont pas trompées en les remarquant de loin.
Photo de la grande "Tu la mettras sur ton blog , Maminou ! " Voilà qui est fait.


Quelques  décorations hivernales où les feuillages lumineux ont largement la vedette.
Un jardin en hiver , même sans soleil , et surtout sans soleil  , doit rester joyeux !
Alors ....ENJOY !

jeudi 4 janvier 2018

SOL 2018



SOLeil d'hiver 2018.

Meilleurs vœux à vous tous qui avez la gentillesse de me suivre dans mes élucubrations, de me soutenir dans mes périodes de doute , de me faire rire même quand je n'en ai pas envie et surtout de me faire rêver . Merci , merci, merci ........


Quatre années déjà que je participe au SOL et, en janvier, c'est toujours la même excitation devant cette belle aventure qu'elle représente.
Le SOL , c'est ........un partage plus qu'un échange
Le SOL, c'est ....un voyage entre diverses régions et pays
Le SOL, c'est ....une découverte de nouvelles plantes
Le SOL c'est...un moment de rencontres et de nouvelles amitiés

Je pourrais continuer longtemps ainsi mais surtout
Le SOL c'est  ...la formidable idée d'Isabelle , notre dynamique rosomane écrivaine .
Merci à elle d'avoir eu cette initiative et à ses petits lutins qui l'accompagnent si bien.
A nous de la perpétuer .
Alors, on se lance ....
Bonne chance à vous.

Ma liste 2018  est assez classique , due aux conditions climatiques pas très bonnes, j'ai du renoncer à mes idées de départ mais ce n'est que partie remise pour 2019 .



Ces graines de Papaver somniferum sont des dignes descendants de graines su SOL des précédentes années, à savoir "Candy Floss" de Marie du blog "Je suis au jardin". C'est toujours une surprise de découvrir leur nouvelles teintes.Ce sont des annuelles

Il y a donc la rose  n° 1



Et la mauve n° 2




En n° 3 la Salvia némérosa "Caradonna", ici en fin de floraison.Vivace


n° 4 Salvia némérosa "Schneehügel " Photo empruntée au site Lepage où je l'ai obtenue.Impossible de retrouver mes photos !!!! GRRRR!!!!!




n° 5 La scabiosa "Black knight"



n° 6 Une cucurbitacée la "Margose de laine" ou de l'Inde , dont les graines m'ont été transmises par Ninou du blog "Bon'heures au jardin" et dont je vous mets l'article en lien sur cette étonnante liane herbacée si vous voulez en connaitre plus sur elle. Je l'ai semée en Mai dans la serre en pot et repiquée en juin.Elle aime la chaleur et le soleil . Entre dans la composition du Rougail.


Alors...prêts ? Partez....

Et les chanceux sont : n° 1-8-9-15-18-19-20-26-34-46-51-56-57-59-64-67-81-82-89-96-101-104-106-120-123-130-131-140

vendredi 22 décembre 2017

Il suffit......



Il suffit d'une trouée lumineuse
Dans une écharpe brumeuse
Au petit matin , frisquet encore,
Pour réanimer le jardin en technicolor.



Je dévale l'escalier ,
Pyjama, robe de chambre, écharpe enroulée
Sur la terrasse ensoleillée
Piéger d'humbles arbustes illuminés.



Le vieil APN épuisé  est facétieux
Dévoilant un monde féérique



Un gnome au look curieux
Pourvu d'une tignasse peu académique



Allez, on profite de ces instants bonheurs
Pour s'aventurer plus loin avec ardeur



Se réjouir d'une simple association
Entre un hêtre pourpre et un arbre papillon



Plonger son regard dans l'infiniment petit
D'une mousse cajoleuse



S'émerveiller de la luxuriance d'un semis
Lové au sein de roches creuses



S'attacher à un anonyme petit lierre doré
Au point de régulièrement le bouturer.


Il me suffit de savoir
Que la tribu va se retrouver


Que les racines d'amour et de tendresse
Sont suffisamment implantées
Pour oublier les moments de discordes et de tristesse
Que des étoiles s'allumeront dans les yeux des petits enfants émerveillés


Il suffit de .....
Pour que la magie de Noël se rallume .

                                      Je vous souhaite à tous et à toutes

                                               UN NOËL MAGIQUE..